Ebolowa : climat tendu entre moto taximen et la communauté urbaine

0
7541

Pour Lucien bikoe secrétaire général du syndicat départemental des moto taximen de la Mvila “ce n’est pas que les moto taximen ne paiement pas le stationnement.

Dans la capitale régionale du Sud où on dénombre environ six mille moto taximen enregistrés et plus de deux mille clandestins, l’encadrement de cette masse est une nécessité absolue aujourd’hui.

Selon Lucien bikoe “en réalité il y’a des gens qui veulent profiter de l’ignorance des moto taximen pour les escroquer de l’argent.

Rien ne va plus à ebolowa entre moto taximen et les employés de la communauté urbaine d’ebolowa.

Abonnez-vous à notre chaine YouTube >>>

Lire l’article en entier sur actucameroun.com

Donne ton avis