Près de 50 000 artisans officiellement identifiés en Côte d’Ivoire

0
141

« Tous les artisans de Côte d’ivoire doivent savoir qu’il y a une loi pour exercer dans le domaine artisanal », souligne-t-il, invitant les acteurs installés à leur propre compte à avoir le statut d’artisan et contribuer aux impôts, donc à la richesse nationale.

Son défi majeur, dira-t-il, après avoir obtenu le Code sur l’artisanat en Côte d’ivoire qui comble désormais le vide juridique dans le secteur, amener les artisans à s’immatriculer au registre de métier et avoir leur carte professionnelle.

Après la bataille de l’identification des artisans, Bamba Kassoum veut « négocier avec les impôts pour pouvoir alléger la taxation » .

Ces parcelles de terrain sont notamment destinées à accueillir les ferrailleurs et artisans déguerpis dans le cadre de la politique d’assainissement du secteur, a indiqué Sidi Touré, précisant qu’à abobo-N’dotré, il sera construit une casse moderne tandis qu’à Grand-Bassam il sera bâti un village artisanal.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Touré, a annoncé le 12 juin 2019, à l’issue d’un Conseil des ministres, que quatre parcelles de 18 hectares (ha) ont été trouvées à abobo-N’Dotré (Nord abidjan) et Grand-Bassam, en vue du recasement des ferrailleurs et artisans du District d’abidjan.

Lire l’article en entier sur news.abidjan.net

Donne ton avis