DAVID MALPASS : Comme une menace pour le Cameroun :: CAMEROON

0
3033

A titre d’illustration, d’un montant de 58 milliards de fcfa le projet d’investissement et de développement des marchés agricoles, censé s’achever le 30 septembre 2019 connaît un décaissement de 60,8% pour une consommation des délais de 88,1%. Le projet de développement des centres d’excellence académique qui mobilise plus de 4,5 milliards de fcfa enregistre un taux de décaissement de 57,1% avec une consommation des délais de 81,6%, alors que la date butoir est fixée au 31 mars 2020. Avec un montant mobilisé d’environ 111 milliards de fcfa le projet de développement du secteur des transports dont livraison est attendue le 30 juin 2022, connaît un taux de décaissement de 23,9% pour un taux de consommation des délais de 41,1%. Le projet de développement de l’élevage qui prend normalement fin le 31 janvier 2023, enregistre un taux de décaissement de 14,4% pour une consommation des délais de 37,2%. Autant dire qu’au Cameroun, l’efficacité tant prônée par le nouveau président du groupe de la BM va être jugée à la façon dont le portefeuille de l’institution sera géré au cours des deux prochaines années.

Lire l’article en entier en cliquant ici

Donne ton avis