CAN 2019 : la chaleur premier adversaire des joueurs

0
206

Ces pauses, insiste la Confédération africaine de football, « doivent être correctement préparées en termes logistiques, avant le tournoi et avant chaque match et nécessitent l’apport de conteneurs froids sur roues pour y mettre de la glace pilée, des boissons pour les arbitres et des petites serviettes froides et humides à placer autour du cou pour 26 personnes (4 arbitres + 22 joueurs) pour les minutes 30 et 75 si nécessaire.

L’édition égyptienne va très vite démontrer si la caf a été inspirée dans ce changement, mais il n’est point besoin d’attendre le premier match programmé dans l’après-midi (RDC-Ouganda à 16h30) pour savoir que la chaleur va jouer un grand rôle dans cette CAN.

Jouer la CAN en juin-juillet, une période où la quasi-totalité des pays affiche plus de 30 degrés au thermomètre fut l’une des principales raisons qui ont longtemps repoussé le souhait de voir la Coupe d’Afrique se dérouler en plein été.

Il faut s’adapter car au bout de 20-25 minutes l’organisme réagit différemment, les efforts ne sont pas les mêmes surtout quand on joue contre des équipes qui ont beaucoup de joueurs locaux dans leurs rangs.

La caf a ainsi pris les devants avant le début de la compétition, et avant que ne pleuvent les premières critiques, elle « recommande deux pauses repos et rafraîchissantes aux 30e et 75e minutes ».

Lire l’article en entier sur actucameroun.com

Donne ton avis