Le SDF met en garde les militants et exprime ses inquiétudes concernant le “carnage” dans les régions anglophones

0
167

Le parti se dissocie de la position prise par un certain tchawa Bertrand, vêtu d’une tenue du sdf et affirmant être un membre du sdf qui a appelé aux manifestations sociales dans la rue samedi 8 juin “pour réclamer la victoire d’un certain individu aux dernières élections présidentielles au cameroun” Denis Nkemlemo dans un mot de prudence adressé aux membres du sdf et au grand public du vendredi 7 juin 2019 écrit que ledit tchawa est un imposteur.

Le parti social-démocrate (sdf) a appelé ses membres et sympathisants à fuir les appels à se rendre dans la rue le samedi 8 juin 2019 pour protester contre la “victoire volée” de Maurice Kamto lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, par l’intermédiaire de Denis Nkemlemo.

Les organisateurs de ces manifestations de rue sont bien connus et nous condamnons avec véhémence l’attitude d’un certain parti politique qui a toujours manifesté beaucoup de manque de respect envers les sdf en essayant malicieusement et malhonnêtement de nous associer à certains de leurs actes déshonorants.

tchawa Bertrand est l’un des opportunistes qui ont rejoint le sdf pour utiliser son poste de président du sdf de Douala 3 afin de se faufiler clandestinement aux États-Unis après de fausses demandes d’asile de la persécution politique au cameroun.

Par conséquent, nous n’accepterons pas de nous laisser distraire de cette question préoccupante par ceux qui n’arrêtent pas de pleurer sur le lait renversé lors de la dernière élection présidentielle et qui ont transformé les manifestations de rue en simples gesticulations politiques sans se soucier de leur efficacité.

Lire l’article en entier sur actucameroun.com

Donne ton avis