CAMEROUN :: Condamnation de la décapitation des éléments de force de l’ordre en zone anglophone :: CAMEROON

0
16

Maintenant plus que jamais, nous appelons les deux parties à engager un dialogue élargi sans condition préalable », conseille l’ambassade. Les photos des personnes kidnappées, tuées, décapitées sont régulièrement diffusées dans les médias sociaux. Des ONG comme Amnesty International ou Human Rights Watch accusent l’armée camerounaise de commettre des exactions. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 21 291 Camerounais ayant fui les violences dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest se sont réfugiés au Nigéria.

Donne ton avis