Sud-Ouest : des représailles contre les chefs traditionnels pour avoir boycotter le 20 mai

0
498

Le prince Michael Ngwese Ekosso, président national du Parti démocratique socialiste unifié (USDP), a appelé les chefs à buea à faire preuve de prudence après avoir boycotté les célébrations de la fête nationale le 20 mai, car des représailles pourraient s’ensuivre.

« Dès la semaine prochaine, notre équipe d’enquêteurs sur la saisie illégale et abusive de terres à Fako va commencer une série de présentations et d’expositions de certains administrateurs civils et les autorités municipales impliquées dans ces transactions » a déclaré Ekosso dans un communiqué au nom de son parti.

Il est scandaleux que des administrateurs civils envoyé pour servir dans la division de Fako violent de manière flagrante le décret présidentiel n ° 003 / CAB / PR du 8/2/1982, instructions signées par le Président de la République en ce qui concerne l’acquisition de terres dans les zones où ils sont affectés au travail.

»
Le Président national de l’USPP a félicité les chefs à buea de ne pas avoir participé au défilé de la fête nationale.

Il a affirmé que « ces saisisseurs de terres en série violaient les décrets présidentiels existants et que même ceux qui se trouvaient dans leurs tombes seraient exposés.

Lire l’article en entier sur actucameroun.com

Donne ton avis