Crise anglophone: le gouvernement ouvre une enquête pour retrouver d’autres parties du corps d’un enseignant décapité à Bamenda

0
559

Il a adressé ses condoléances au nom du président Paul Biya et du ministre de l’Enseignement secondaire à la famille du défunt, tout en appelant les habitants de la région du Nord-Ouest, d’éviter la peur et de collaborer plus que jamais, avec les autorités administratives et les forces de sécurité pour dénoncer les suspects et les auteurs d’actes terroristes.

Le gouverneur du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique, a déclaré que les auteurs de l’assassinat violent d’un enseignant à bamenda seraient traduits en justice.

Dans la vidéo, on voit que la victime a été torturée et présente des blessures, ses tortionnaires disent au gouvernement intérimaire ambazonien qu’ils ont capturé l’espion et lui couperont la tête et la déposeront à Nkwen.

M. Wountai, âgé de 31 ans, était un enseignant à GBHS Nitop, mais en raison des attaques incessantes dans l’école, elle a été fermée et l’ enseignant a été transféré à GBHS Ntamulung et bamenda nkwe, tous situés à bamenda , où il enseignait un mélange d’histoire et la géographie.

Dans un communiqué publié le 22 mai, le gouverneur a également déclaré qu’une enquête avait été ouverte pour retrouver la trace du reste de M. Wountai.

Lire l’article en entier sur actucameroun.com

Donne ton avis